Partager sur facebook

Connexion



Vuitton dans l'allier Envoyer
Jeudi, 17 Juin 2010 00:00

Quand Louis Vuitton, la première marque de luxe au monde, a envisagé de poser ses valises dans l'Allier, le pays saint-pourcinois et ses 5.000 habitants ont retenu leur souffle, conscients de la formidable opportunité qui s'ouvrait à eux. C'était en 1988, peu de temps après la fermeture de l'usine de chaussures Bally qui laissait sur le carreau tout un personnel féminin sans aucune perspective d'avenir.

Vingt ans plus tard, toutes, ou presque, ont pu rester au pays grâce à l'ouverture en 1990 du premier atelier Louis Vuitton. « Louis Vuitton a pris le relais du secteur de la confection sérieusement sinistré à la fin des années 80, rappelle Alexandre Bessard, l'ancien directeur du Comité d'expansion économique. La main-d'oeuvre féminine qualifiée du département a trouvé une sécurité de l'emploi ». Sur les 650 personnes employées dans les ateliers Louis Vuitton à Saint-Pourçain, 70 % sont des femmes, la majorité titulaire de contrats à durée indéterminée.

« Au moment de choisir son implantation, Louis Vuitton a travaillé avec les élus de Saint-Pourçain, comme avec ses cadres, se souvient le maire, Bernard Coulon. Leurs dirigeants exigeaient une réponse le soir même à la question qu'ils avaient soulevée le matin ». Depuis le pays saint-pourcinois traite le moindre projet économique avec la même philosophie. Avec le succès que l'on sait et qui fait aujourd'hui de ces « terres du milieu », le quatrième bassin économique de l'Allier.

Parce que le marché du luxe se porte toujours bien malgré la crise, Louis Vuitton n'exclut pas de continuer à se développer à Saint-Pourçain. Un quatrième atelier serait même dans les valises. Ce que de son côté le leader mondial de la maroquinerie de luxe se refuse, pour l'instant, à confirmer. Il faut dire que dès l'annonce de la construction du second atelier Vuitton en 1995, Louis Vuitton avait reçu plus de? 3.000 lettres de candidatures en l'espace d'un mois.

 

Article de Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. du Journal  la montagne

 

Pour laisser un commentaire vous devez vous inscrire et être connecté.

Qui est en ligne ?

Nous avons 206 invités en ligne

Recherche